Les ronds-points

Qu’est-ce qu’un « rond-point » ?

C’est un lieu où hommes et femmes se croisent parce qu’ils y sont contraints. Leurs routes les ont obligés à s’y retrouver ! C’est bien là le lot de notre humanité. Nous n’avons pas choisi de nous rejoindre sur le chemin de la vie ! Nous y sommes et il faut y avancer ! Oui,  mais pour aller où ? C’est là que les choses se compliquent. En effet, si nous décidons d’avancer, nous devons aussi choisir la direction. Là, intervient le rond-point qui va offrir à chacun la possibilité de choisir. Il nous faut donc nous fixer sur la direction que nous voulons prendre ! Peu de place pour l’hésitation, cela peut être fatal. La dangerosité de ses lieux est très élevée, car nous ne sommes pas seuls à devoir choisir où aller. Et  si nous nous trompons, c’est le conflit assuré avec ceux qui sont embarqués sur le même rond-point que nous !

Tous, sur cette zone, n’ont ni les mêmes envies ni les mêmes buts. Certains veulent prendre la première sortie, d’autre la deuxième et ainsi de suite ! Et si en plus,  l’une d’elle est à sens interdit, cela peut dégénérer très vite ! Le rond-point devient le lieu des divergences où l’individualisme peut avoir des conséquences dramatiques. N’en est-il pas ainsi dans notre société, quand le vivre ensemble est contesté par des choix contraires où le bien de l’individu prime sur le bien commun ?

Le rond-point, qui a pour but de résoudre les conflits, devient un espace de revendication directionnelle. Priorité à « gauche » ou priorité à « droite » ? La question se pose régulièrement. Hélas, il devient de plus en plus difficile d’apporter une bonne réponse dans une société qui ne sait plus distinguer sa droite de sa gauche. La solution ? Faire un tour supplémentaire. Cela changerait-il quelque chose ? N’est-ce pas depuis la nuit des temps que l’humanité tourne en rond ?

Si Dieu nous invite à choisir entre deux chemins, il nous engage clairement à emprunter celui de la Vie ! C’est-à-dire, celui de la justice sociale, celui de l’amour du prochain. Et pour y entrer pleinement et y demeurer durablement, il convient de s’attacher fermement à celui qui est venu se révéler en Jésus-Christ, le  Dieu créateur de toute chose, l’essence même de la Vie ! Une essence sans imposition car l’amour n’impose rien ! Il se donne sans rien réclamer en retour !

Qu’en cette nouvelle année, vous puissiez en faire le plein de manière immodérée sachant l’impact positif considérable qu’il a sur notre planète !

Nordine Salmi.