La joie du salut

En Luc 10 nous avons le récit des disciples qui reviennent tout joyeux d’une importante mission que leur avait été confiée Jésus. Le succès est complet, et leur joie débordante. Même les démons leur furent soumis, c’est tout dire!

Pourtant Le Seigneur attire leur attention sur l’essentiel.

Il les invite à se réjouir, non à cause du succès de leur entreprise, du succès qu’ils ont sur cette terre, mais à se réjouir de ce que leur nom est écrit dans les cieux.

« Ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. » (Luc 10 :20)

C’est cela qui doit les réjouir.

C’est cela qui doit nous réjouir car tel est la raison et le fondement de notre joie!

C’est parce que Jésus-Christ a bien voulu venir vers nous et donner sa vie, que nos noms sont écrits dans les cieux et que nous connaissons la joie du salut.

Ne perdons jamais de vue cette réalité, même… lorsque nous nageons dans le bonheur. Et si nous sommes en bute aux dures réalités de la vie, levons les yeux car nos noms sont inscrits dans les cieux !

 

« Le désert et le pays aride se réjouiront;

la solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse;

elle se couvrira de fleur, et tressaillira de joie,

avec des chants d’allégresse et des cris de triomphe…

Ils verront la gloire de l’Eternel,

la magnificence de notre Dieu!…

…les rachetés de l’Eternel retourneront,

ils iront à Sion avec des chants de triomphe,

et une joie éternelle couronnera leur tête;

l’allégresse et la joie s’approcheront,

la douleur et les gémissements s’enfuiront. »

Esaïe 35 1, 2 et 10.